Product comparision (0)
Généralités

Pourquoi faut-il aérer?

Par Willi Wescoli
17 août 2020
0

Nous vivons essentiellement dans des espaces fermés. Comparé à l’alimentation, le volume d’air que nous respirons est 200 fois plus grand. C’est dire si la qualité de l’air est importante pour notre santé. L’air, c’est quoi au fait? Un mélange d’azote (78%), d’oxygène (21%), de dioxyde de carbone (0,03%) et de gaz rares (0,93%). C’est du moins la composition standard – car elle se modifie dès que des personnes, des plantes ou même des objets sont présents dans un espace fermé: la qualité de l’air diminue et l’oxygène s’appauvrit. Voilà pourquoi il faut aérer.

Climat intérieur

Le climat intérieur est la résultante de deux paramètres, la température et l’humidité de l’air intérieur. On perçoit relativement bien la température de l’air: soit vous avez froid et vous grelottez, soit vous avez chaud et vous transpirez, soit la température est confortable et vous vous sentez bien. En revanche, on ne perçoit pas directement les variations du taux d’humidité. Il faut un certain temps pour remarquer que l’air devient trop sec, ou au contraire trop humide, et pour constater les effets sur la santé.

Humidité et confort

L’air chaud peut absorber davantage d’humidité que l’air froid. Par conséquent, l’humidité de l’air est plus élevée en été qu’en hiver, quand les températures descendent en dessous de zéro degré. Le tableau suivant indique le taux d’humidité de référence selon le type de local. Le confort intérieur s’obtient en modulant l’aération en fonction du taux d’humidité dans l’air intérieur. Nous recommandons d’installer un hygromètre à cet effet.

 trop basidéaltrop haut
Espace de séjour< 39%40 - 60%> 60%
Espace de travail< 39%40 - 60%> 60%
Chambre à coucher< 39%40 - 60%> 60%
Salle d'eau< 49%50 - 70%> 70%
Cuisine< 49%50 - 60%> 60%
Cave< 49%50 - 65%> 65%

La catégorie Séjour inclut le salon, la chambre d’ami, la salle à manger et, de manière générale, tout local dans lequel vous passez du temps pour vous détendre durant la journée. Le taux idéal d’humidité se situe entre 40 et 60%. Il en va de même pour l’espace dans lequel vous travaillez en position essentiellement assise et pour la chambre à coucher.
A la cuisine et dans les salles d’eau, on admet un taux d’humidité légèrement supérieur. La limite supérieure de 70% est toutefois rapidement atteinte après une douche ou après avoir cuisiné ou lavé la vaisselle.

Les bons réflexes pour aérer

Il faut aérer trois à cinq fois par jour pour maintenir la qualité de l’air intérieur à un niveau confortable. Si vous n’êtes pas à la maison pendant la journée, le mieux est d’aérer une fois le matin avant de partir et une fois le soir avant d’aller dormir. Aérer signifie renouveler complètement l’air intérieur. Le plus simple, c’est de créer une aération transversale en ouvrant des fenêtres opposées pendant environ 5 minutes. L’aération intermittente est une bonne variante s’il n’y a pas de fenêtres opposées. Il faut dans ce cas ouvrir une fenêtre en grand pendant 5 à 10 minutes. Il faut à tout prix éviter l’aération permanente en ouvrant les fenêtres en soufflet. Cette méthode engendre des pertes d’énergie considérables en hiver et laisse entrer l’air chaud et humide en été.

Les bons réflexes pour chauffer

Plus il fait froid dehors, plus les habitations sont chauffées, voire surchauffées dans certains cas. La température de référence pour la zone séjour, les chambres d’enfant et les bureaux est de 20°C, et de 18°C pour les chambres à coucher. Il faut aérer régulièrement même durant la période de chauffage. Sans aération, le chauffage a tendance à assécher l’air intérieur, qui devient irritant pour les muqueuses, ce qui peut provoquer des difficultés respiratoires.

Pour éviter de gaspiller l’énergie, il faut aérer plusieurs fois par jour en ouvrant les fenêtres pour une aération transversale ou intermittente. Il suffit de réduire le chauffage juste avant et de le remettre à bonne température juste après. Evitez surtout l’aération permanente en laissant les fenêtres en soufflet: vous chauffez littéralement le ciel.

Il ne sert à rien de mettre le chauffage à zéro lorsqu’on n’est pas à la maison. L’habitation se refroidit pendant votre absence et lorsqu’au retour, vous réglez le chauffage sur maximum pour le remettre à bonne température, cela consomme beaucoup plus d’énergie que si le chauffage est maintenu à température modérée pendant votre absence.

Conseils: Apprenez les bons réflexes pour aérer en hiver et aérer en été.

Les avantages de l’aération automatique

L’aération par les fenêtres est bien sûr une méthode simple et ancestrale, mais aujourd’hui, il existe aussi l’aération douce, une solution qui renouvelle l’air intérieur sans intervention humaine. Elle évacue l’humidité excédentaire et ventile la cuisine, la salle de bain et les WC. Mais surtout, elle élimine non seulement les bruits de la rue, mais filtre également les pollens et autres allergènes.

Conseils: Découvrez ici comment fonctionne une aération douce.

L'auteur

Willi Wescoli

Willi Wescoli est un employé de longue date de WESCO AG et soutient l'équipe en tant qu'expert dans toutes sortes de questions autour de la ventilation. La similitude entre son nom et celui de la société est une pure coïncidence. Les recherches dans l'arbre généalogique ont montré qu'il n'y a pas de relation maternelle ou paternelle.

0 Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* Ces champs sont obligatoires