Product comparision (0)

Contenu principal

Généralités

Comment lire l’étiquette-énergie d’une hotte ?

Par Willi Wescoli
15 avril 2020
0

Le réflexe écologique a connu un essor considérable ces dernières années, d’où une demande croissante pour des appareils électroménagers toujours plus énergonomes. L’étiquette-énergie est un label énergétique exprimant l’efficience énergétique d’un appareil en fonction de sa consommation. Institué d’abord pour les lave-linges et les réfrigérateurs, ce marquage énergétique s’applique aux hottes de cuisine depuis le 01.01.2015. WESCO s’est ainsi retrouvé tout à coup très bien placé dans la course aux appareils les plus énergonomes.

Comparée à un réfrigérateur, à un lave-linge ou à un four, la hotte de cuisine a une consommation électrique très faible, ce qui réduit d’autant les écarts entre les classes A+++ à D de l’étiquette-énergie. Par conséquent, pour bien choisir sa hotte, il faut considérer non seulement la classe énergétique, mais aussi le taux de dégraissage, le niveau sonore, l’éclairage et l’efficience aéraulique. Dans sa globalité, un système d’aération de cuisine se caractérise par l’équilibre entre élimination efficace des vapeurs de cuisson («qualité de l’air») et consommation électrique. Plus la capacité d’aspiration et de filtrage est meilleure, plus la résistance à l’air est grande et plus la perte de charge est donc élevée. Tout est dans ce paradoxe: plus l’appareil améliore la qualité de l’air, plus sa consommation spécifique d’énergie augmente et moins sa classification énergétique est favorable.

Que dit l’étiquette-énergie ?

L’étiquette-énergie classe les appareils domestiques en fonction de l’efficience énergétique, selon une échelle de sept couleurs allant du vert foncé pour les appareils énergonomes (classe A+++) au rouge pour les appareils énergivores (classe D).

 

exemple EVME 218-55

La classe énergétique

La classe énergétique d’une hotte dépend de l’efficience énergétique et de la consommation d’énergie. Les classes vont de A+++ (la meilleure) à D (la moins efficace).

L’efficience aéraulique

L’efficience aéraulique d’une hotte exprime le rapport entre la consommation d’électricité du ventilateur et le volume d’air capté, filtré et évacué par la hotte. Elle est catégorisée de la classe A (la meilleure) à la classe D (la moins efficace) et symbolisée par un pictogramme.

L’efficience lumineuse

L’efficience lumineuse exprime le rapport entre l’éclairement moyen du plan de cuisson et la puissance électrique absorbée par l’éclairage. Elle est catégorisée de la classe A (la meilleure) à la classe D (la moins efficace) et symbolisée par un pictogramme.

Le taux de dégraissage

Le taux de dégraissage exprime le pouvoir de rétention des filtres de dégraissage. C’est l’un de nombreux facteurs permettant d’améliorer la qualité de l’air dans l’habitat. Plus le filtre est de bonne qualité, plus ce taux est élevé. Plus le filtre est rudimentaire, plus le taux de dégraissage est faible, et plus l’efficacité est réduite, plus la consommation d’énergie sera faible.

Le niveau sonore

Le niveau sonore est exprimé en décibels dB(A) et mesuré à débit maximal. Nous recommandons d’évaluer le niveau sonore toujours en fonction du débit d’air. Les hottes rudimentaires sont souvent silencieuses à petite vitesse (ou à faible débit d’air), ce qui réduit l’efficacité de la captation. Les hottes de bonne qualité sont silencieuses à tous les régimes.

La consommation énergétique annuelle

L’indice d’efficience est calculé sur la base d’une heure de fonctionnement et de deux heures d’éclairage par jour. La consommation énergétique journalière dépend de l’utilisation de l’appareil dans le ménage.

Une hotte de cuisine destinée à l’habitat privé consomme en général entre 20 kWh/an (classe A+++) et 150 kWh/an (classe D). Par conséquent, le coût annuel d’électricité (calculé au prix de 20 c./kWh) se monte à CHF 4.– par an pour une hotte énergonome, contre CHF 30.– pour une hotte énergivore.

Seulement pour les hottes à évacuation

L’étiquette-énergie est obligatoire seulement pour les systèmes d’aération à évacuation. Elle ne s’applique pas aux systèmes d’aération en circuit fermé (hottes ou plans de cuisson aspirants). La raison est simple: cette configuration est tellement variable qu’il est difficile de standardiser le protocole de mesure.


L'auteur

Willi Wescoli

Expert en ventilation de cuisine
Willi Wescoli est un employé de longue date de WESCO AG et soutient l'équipe en tant qu'expert dans toutes sortes de questions autour de la ventilation. La similitude entre son nom et celui de la société est une pure coïncidence. Les recherches dans l'arbre généalogique ont montré qu'il n'y a pas de relation maternelle ou paternelle.

0 Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* Ces champs sont obligatoires

Visitez nous dans notre exposition

Visitez notre exposition et profitez de tester nos produits en compagnie de nos spécialistes en aération.

Expositions WESCO