Product comparision (0)

Aération douce pour les maisons et les appartements

L’aération douce fait partie du confort d’habitation moderne. Elle a pour fonction de renouveler l’air de votre habitation avec un taux de roulement suffisant. L’enveloppe des bâtiments modernes est en effet de mieux en mieux isolée, et donc de plus en plus étanche à l’air. Cette évolution est certes positive sous l’angle de l’efficacité énergétique, mais elle empêche toute perspiration naturelle à travers l’enveloppe et les fenêtres, comme dans les anciens bâtiments.

La qualité de l’air intérieur est primordiale pour le confort d’habitation: c’est la mission de l’aération douce. Un apport d’air neuf suffisant et permanent est indispensable pour maintenir ce confort lorsque les fenêtres restent fermées. L’évacuation de l’air vicié à l’extérieur du bâtiment est couplée à un dispositif de récupération de chaleur – cette chaleur serait perdue en cas d’aération par les fenêtres. Les micropolluants tels que poussières ou pollens sont piégés par filtrage directement dans la gaine d’air neuf. L’aération douce veille sur la qualité de l’air intérieur et est ainsi devenue un incontournable du confort d’habitation.

Aération douce contrôlée: principe

La ventilation mécanique contrôlée avec récupération de chaleur – en un mot l’aération douce – se compose d’un bloc ventilateur et d’un réseau de gaines qui sert à amener l’air neuf dans les locaux et à évacuer l’air chargé en CO2. La chaleur de l’air évacué est récupérée pour réchauffer l’air neuf, ce qui rend l’aération douce très efficace au plan énergétique.

L’air neuf venant de l’extérieur est aspiré par une prise d’air et amené directement sur le bloc ventilateur. Il passe d’abord à travers un filtre qui retient les micropolluants, puis à travers l‘échangeur de chaleur, où il est réchauffé par l’air chaud repris avant son évacuation à l’extérieur du bâtiment. L’ai neuf ainsi tempéré est distribué à travers un réseau de gaines dans toutes les pièces d’habitation. Il est ensuite repris à travers la hotte de cuisine et le ventilateur de la salle d’eau, qui aspirent l’air vicié pour le reconduire sur le bloc ventilation. La chaleur de l’air repris est récupérée à travers l’échangeur de chaleur pour tempérer l’air neuf entrant. L’air repris est ensuite évacué à l’extérieur.

Centrales de ventilation

Le choix des centrales de ventilation est très large. La sélection d’un système approprié dépend toujours du volume d’air des locaux à ventiler. La gamme DOMEKT couvre l’aération douce des locaux jusqu’à un cubage de 700 m³/h d’air, les cubages supérieurs étant couverts par la gamme VERSO.

Dans les deux cas, la centrale de ventilation est livrable avec ou sans échangeur de chaleur (à plaques ou rotatif). La gamme DOMEKT est également livrable en version enthalpique (option).

La catégorie RHP regroupe les centrales de ventilation dotées d’une pompe à chaleur. La combinaison d’un échangeur rotatif et d’une pompe à chaleur permet une double récupération de chaleur grâce à laquelle l’air est réchauffé en hiver et refroidi en été, comme si vous aviez une centrale de climatisation.

La récupération de chaleur et ses différentes technologies

Dans un échangeur de chaleur à plaques, le transfert thermique s’effectue grâce à une succession de conduits pairs et impairs permettant le croisement alterné du flux d’air vicié sortant et du flux d’air neuf entrant. Ainsi, les flux d’air ne se mélangent jamais.

L’échangeur rotatif est pourvu d’un grand volant en aluminium doté d’une structure alvéolée dont la fonction est d’absorber la chaleur de l’air sortant et de la transférer à l’air entrant. Lorsque les températures extérieures sont très basses, l’humidité de l’air sortant condense sur les alvéoles du rotor et est reprise par l’air entrant.

L’échangeur enthalpique est similaire à l’échangeur rotatif, mais travaille jusqu’à -15°C sans givrer. En hiver, il humidifie l’air neuf entrant, alors qu’en été, il stocke l’humidité de l’air moins chaud.

Aération de salle d’eau et de réduit

Si votre habitation n’a pas d’aération douce, il est possible d’utiliser le ventilateur de salle d’eau et le ventilateur de réduit comme ventilation simple flux sans récupération de chaleur. Ces deux ventilateurs peuvent être reliés à un système centralisé de gaines ou avoir chacun sa gaine avec sortie en toiture ou en façade. Ce dispositif évacue l’air vicié et l’humidité dans la salle d’eau et le réduit. Il devrait toujours être associé à un système d’entrée d’air contrôlée pour éviter de mettre l’habitation en dépression, ce qui pourrait avoir des effets néfastes. Nous vous expliquons volontiers les variantes techniques pour l’aération des salles d’eau et des réduits.

Aération de salle d’eau et de toilette

Guide-conseil

Consultez notre guide-conseil pour tout savoir sur l’aération en général et ses paramètres spécifiques selon les quatre saisons, les différents systèmes d’aération douce et leur entretien. Vous y découvrirez également tous les conseils nécessaires pour maintenir un climat d’habitation sain et confortable.

Découvrez notre guide-conseil