Product comparision (0)

Contenu principal

Évacuation ou recyclage?

Suivant la configuration des lieux, il existe différentes possibilités de réaliser une aération adaptée en tenant compte du style et de la conception de la cuisine.

La qualité de l’air est un paramètre de confort essentiel. Par principe, il vaut mieux évacuer l‘air filtré à l’extérieur que le recycler à l’intérieur. L’explica-tion est logique :   il n’est pratiquement pas possible de filtrer l’air à 100%. En évacuant l’air filtré, on élimine en même temps la teneur résiduelle en particules indésirables, alors que ces particules resteraient confinées dans l’espace de vie en cas de recyclage. De plus, l‘évacuation de l’air élimine aussi l’humidité excédentaire, ce qui prévient la formation de moisissures. Dans un système associant une hotte à circuit fermé et une aération douce contrôlée, l’extraction et l’admission d’air sont gérées par l’aération douce. Un tel système a toutefois pour désavantage d’éliminer l’air vicié beaucoup moins vite qu’une évacuation directe.

Un système à évacuation nécessite un investissement initial légèrement su-périeur aux hottes à circuit fermé. Tout d’abord à cause de l’intégration d’une gaine d’évacuation dans la structure du bâtiment. Ensuite, parce qu’il faut installer un système d’entrée d’air pour équilibrer le bilan aérau-lique des locaux. En revanche, les hottes à circuit fermé génèrent des surcoûts cumulés sur le long terme à cause du renouvellement des filtres de désodorisation. Ces filtres doivent en effet être remplacés régulière-ment pour maintenir les performances de la hotte. Il existe aussi des filtres de désodorisation autorégénérants :   ils ne doivent plus être changés, mais coûtent davantage à l’achat.

L’idée d’une aération à évacuation doit être introduite très tôt dans l’étude d’un nouvel ouvrage. Lorsqu’il s’agit de rénovation, la pose d’une gaine ou le remplacement d’une gaine existante peut entraîner d’importants surcoûts. Le maître d’ouvrage doit alors mettre en balance cette question avec les avantages de la qualité de l’air. Par comparaison, l’aération en cir-cuit fermé ne pose en général pas de problème, ni à l’étude, ni à la pose.

Quiconque privilégie la qualité de l’air, surtout après la cuisson, devrait op-ter pour un système à évacuation. Toutefois, si l’installation d’un tel sys-tème entraîne des surcoûts exagérément élevés, il est préférable d’opter pour une hotte de qualité à circuit fermé. Un tel système peut aussi être installé lorsqu’une aération douce préexiste.

Comment fonctionnent des hottes à évacuation et des hottes à circuit fermé?

Évacuation

L’air est aspiré à travers les filtres de dégraissage et évacué par un caisson mural en façade ou par une cheminée sur le toit. Le ventilateur peut être logé à l’intérieur ou à l’extérieur de la hotte, par exemple en façade. Une sortie en façade n’est envisageable que si le voisinage ne risque pas d’être incommodé par les émissions!

Important:

Les filtres de dégraissage doivent être nettoyés toutes les 3 à 4 semaines au lave-vaisselle afin de prolonger la durée de vie de la hotte.

Circuit fermé

L’air est recyclé par filtrage. Il traverse d’abord une barrière de dégraissage (filtres métalliques), puis une barrière de désodorisation (filtres à charbon actif). Cette purification s‘effectue à vitesse lente pour en maximiser l‘efficacité. Les filtres de dégraissage se nettoient simplement au lave-vaisselle.

Important

Remplacer les filtres à charbon actif 1 à 2 fois par an, suivant l‘utilisation. Pour les modèles WESCO des gammes COMFORT et ECO, le remplacement n‘est nécessaire que tous les 3 à 5 ans. En revanche, les filtres de désodorisation PlasmaMade ®  sont autonettoyants et ne doivent pas être remplacés.

Système bimodal

Les hottes et les systèmes dotés de la fonction bimodale évacuation/recyclage (p. ex. gamme COMFORT de WESCO ou produits berbel avec fonction ECOSwitch) permettent l‘utilisation de la hotte en mode évacuation ou en mode recyclage selon la saison, la température extérieure ou la cuisson. Pour équilibrer le bilan aéraulique, il faut aménager une entrée d‘air contrôlée par un aérateur, par un autre dispositif d‘admission d‘air asservi à la hotte ou par l‘ouverture d‘une fenêtre.

Les hottes de la gamme COMFORT presentent un avantage supplémentaire: après la cuisson, les vapeurs s’accumulent près du plafond, surtout en cas d‘utilisation d‘un appareil de cuisson mobile. En enclenchant l’aération temporisée, les vapeurs résiduelles de la zone plafond sont rapidement éliminées.

Important

 

L‘entretien des filtres est analogue aux hottes à évacuation ou à circuit fermé.

Toute la vérité concernant l'évacuation de l'air

Le choix d'une hotte de cuisine n'est pas toujours facile, étant donné la complexité du sujet. Sans oublier les préjugés qui faussent la donne. Le choix se porte souvent sur les hottes à circuit fermé - une solution de facilité qui va au détriment de la qualité de l'air et de votre bien-être. Nous luttons contre des préjugés - et l'air vicié! Rien ne vuat un bon conseil, et vos clients respirent mieux.

La hotte à évacuation est impossible dans les bâtiments neufs ou minergie®.

FAUX. L‘installation de hottes à évacuation est tout à fait possible dans les bâtiments éconergétiques. Elle est même clairement recommandée, parce que l‘évacuation de l‘air vicié est l‘option la plus efficace. Le bilan aéraulique des immeubles MINERGIE ®  ou des bâtiments neufs à enveloppe étanche n‘est pas perturbé par une hotte à évacuation lorsque celle-ci est associée à un système d‘entrée d‘air adapté.

La hotte à évacuation ne fonctionne pas dans les immeubles à enveloppe étanche.

FAUX. Le problème ne vient pas de la hotte à évacuation, mais de l‘absence d‘entrée d‘air: dans les anciens bâtiments, l‘équilibrage du bilan aéraulique se fait naturellement par les disjoints de l‘enveloppe. Dans les bâtiments à enveloppe étanche, il faut par exemple ouvrir une fenêtre ou installer un système d’entrée d’air contrôlée (dipositif actif ou passif) pour équilibrer le bilan aéraulique. WESCO propose un grand choix de solutions qui s‘adaptent à toutes les configurations.

La hotte à évacuation équivaut à une pure perte d'énergie

FAUX. Si on considère le bilan énergétique global d‘une maison ou d‘un appartement, l‘électricité absorbée par une hotte est négligeable, quel que soit le mode de fonctionnement (évacuation ou circuit fermé). Même si on y ajoute l‘énergie nécessaire au réchauffement de l‘air entrant qui compense l‘air extrait par la hotte à évacuation, les coûts sont de l‘ordre de CHF 40.– par année – un prix bien inférieur à ce que coûte le remplacement annuel des filtres à cassette des hottes à recyclage.

Les vapeurs de cuisson sont éliminées par les systèmes d'aération douce

VRAI. Mais l‘aération douce n‘est pas dimensionnée pour évacuer rapidement et efficacement les vapeurs de cuisson. Son débit d‘air étant très faible, elle mettrait beaucoup trop de temps pour éliminer l‘air vicié de la cuisine, laissant aux vapeurs de cuisson et aux particules de graisse tout loisir de se déposer sur les murs, les plafonds, les meubles et les textiles.

Vous avez des questions?

Vous avez des questions concernant les systèmes d'aération? Contactez-nous.

+41 (0)21 811 48 11
info.crissier@wesco.ch