Product comparision (0)

Contenu principal

Aérateurs sous plan

Une hotte qui n’est plus une hotte: ça existe! Il suffit de dissimuler sous plan un aérateur dont l’effet catabatique capte les vapeurs de cuisson. Une solution qui existe en soi depuis longtemps, mais qui connaît un véritable boom depuis quelques années – parce qu’elle offre des avantages évidents. Imaginez une cuisine ouverte, avec vue directe sur les invités, les enfants, et la vie de famille: un horizon que personne ne voudrait cacher avec une hotte classique. Et il suffit d’organiser une fête pour voir à quel point l’effet catabatique d’un aérateur sous plan est captivant pour vos invités. La technologie permet même aujourd’hui de fusionner l’aérateur et la table de cuisson: les nouveaux plans de cuisson aspirants en sont la démonstration. Quelle simplification! Vous n’utilisez plus qu’un seul des deux appareils, et le second réagit immédiatement à ce que fait le premier.

Types d’aérateurs sous plan

Les aérateurs sous plan se subdivisent en plusieurs catégories. Tout d’abord les hottes escamotables: elles sortent du plan de travail pendant la cuisson, la bouche d’aspiration saillant au-dessus de la table de cuisson. Elles ont pour avantage d’éclairer la zone de cuisson. Elles disparaissent sous le plan de travail après la cuisson. Au niveau de la conception et du nettoyage, elles sont équivalentes aux aérateurs catabatiques. Elles aspirent toutefois les vapeurs de cuisson vers le haut, ce qui leur réserve une place un peu à part parmi les aérateurs sous plan.

Hotte escamotable Moveline

Les aérateurs à becquet sont pourvus d’aspirations linéaires bordant le plan de cuisson. Elles sont dotées de becquets qui s’ouvrent et se ferment en fonction de la cuisson. Mis à part les becquets, ces aérateurs sont invisibles. Les vapeurs sont captées vers le bas (effet catabatique). L’aérateur et le plan de cuisson sont des produits totalement indépendants qui peuvent communiquer ou non selon le degré d’intégration.

Aérateur à becquet WESCO ML basso II SL

Les plans de cuisson aspirants constituent à ce jour la forme la plus évoluée des aérateurs sous plan. Ils résultent de la fusion technologique entre une table de cuisson et un aérateur catabatique, d’où leur caractéristique principale: une bouche d’aspiration implantée au milieu du plan de cuisson.

Plan de cuisson aspirant berbel Downline

L’aérateur qui trompe la physique

L’air chaud monte, c’est bien connu. Il faut donc faire attention à certains points, tant au niveau de l’aérateur que de la cuisson:

  • L’aérateur catabatique doit être plus puissant qu’une hotte îlot par exemple, pour aspirer efficacement les vapeurs de cuisson vers le bas.
  • L’aérateur catabatique aspire mieux les vapeurs de cuisson sortant d’une casserole basse que d’une casserole haute.
  • Pour les casseroles à bord haut, par exemple les casseroles à spaghetti, ou pour les aérateurs catabatiques moins puissants d’autres fabricants, on utilisera l’astuce de la cuillère, consistant à coincer une cuillère sous le couvercle pour l’écarter. Les vapeurs s‘échappant entre le couvercle et la casserole sont plus faciles à aspirer vers le bas grâce à leur dilution.
Deux ventilateurs EC offrent un tirage des plus efficaces (berbel Downline).

Où va l’air vicié?

L’air vicié ne disparaît pas de lui-même. Il doit sortir d’une manière ou d’une autre de l‘îlot. Il existe deux possibilités, ou plus précisément deux modes de fonctionnement:

  • le mode évacuation: c’est la meilleure solution pour la qualité de l’air ambiant. L’air vicié est dégraissé et évacué à l’extérieur de l’ouvrage. Une solution simple quand l’îlot se trouve près d’un mur extérieur, mais plus compliquée quand l’îlot se trouve au milieu d’une pièce: il faut alors prévoir une gaine d’évacuation noyée dans la dalle de sol ou un tracé de gaine passant à travers la dalle et suivant ensuite le plafond de cave jusqu’à l’extérieur du bâtiment.
  • le mode recyclage: l’air vicié est dégraissé et désodorisé, puis recyclé dans l’espace de vie. Cette solution a pour elle l’avantage de la simplicité conceptionnelle, mais elle risque de diminuer la qualité de l’air. Il faut donc privilégier les systèmes à circuit fermé de grande qualité – par exemple les appareils WESCO. L’aération catabatique nécessite de gros débits d’aspiration pour aspirer les vapeurs vers le bas, de sorte qu’il faut dimensionner le débit de recyclage en conséquence. Les diffuseurs seront placés de manière à ne pas gêner la cuisson.
Diffuseur

Voici la règle d’or: l’étude de projet doit intégrer l’aération de cuisine dès les premières étapes de réflexion et de conception, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un aérateur catabatique.

 

 

L'expérience compte

Découvrez nos produits et testez-les dans une de nos expositions. Nous vous montrons avec plaisir les avantages et les inconvénients des différents systèmes.

Nos expositions